3 croyances à propos du succès

Croyance 1 : Avoir du succès rend désirable. Ce n’est pas faux, mais ce n’est pas si simple.

Pour avoir du succès il faut d’abord être désirable. 

Ce sont les autres qui vous accordent le succès parce qu’ils vous admirent, vous aiment, vous croient. Pardon, parce qu’ils ont ENVIE de tout cela.

Croyance 2 : Pour avoir du succès il faut offrir de la qualité et du savoir-faire.

On peut le croire, mais je vais encore contredire ce que notre éducation nous met dans le crâne depuis tout petit. Le succès n’est pas lié à ce que l’on sait faire. Sinon ce sont les meilleurs films qui feraient le plus d’entrées…Est-ce le cas ?

Les gens se moquent de vos idées ou vos produits. 

Ils vous achètent vous ! Votre assurance, votre enthousiasme, la vision que vous proposez, vos rêves… sont les aimants pour ceux qui ont envie de se reconnaître en vous. Et pour se prouver qu’ils pensent et sont comme vous, ils achètent ce que vous proposez (j’ai un Mac donc je suis cool comme Steve Jobs).

Croyance 3 : Impossible d’être désirable, si on n’a pas de succès.

Pour avoir plus de succès… Faites semblant d’en avoir !

Çà y est, vous allez encore me dire que je fais un métier de tricheur. Je ne vous parle pas de manipulation (devenir séducteurs), mais de mise en valeur (être séduisant !) de ce qui est là, en vous, sous vos yeux.

Ma théorie est donc la suivante :

Déclencher le désir pour vous ou pour votre business va libérer son potentiel de succès.

La méthode que je vous propose d’appliquer :

Mettez en place les signes lisibles du succès. Ceux-ci déclencheront le succès qui amplifiera encore le succès.

Tout le monde veut le dernier smartphone qui cartonne. Tous les réalisateurs veulent le même comédien pour leur film… Bref, le succès entraîne le succès.

Pourquoi ? 

  • Parce que le succès rassure ceux qui n’ont pas d’avis ou peur d’essayer quelque chose qu’ils ne connaissent pas (la majorité du public).
  • Parce que le succès induit que l’on vous désire déjà et comme je l’explique dans l’article sur le désir mimétique, on désire le désir des autres (si c’est bon pour eux, ce doit être bon pour moi !).
  • Parce que le succès est inconsciemment perçu comme contagieux (l’échec aussi d’ailleurs !)
  • Parce que faire partie du mouvement (j’ai le produit qui cartonne) renforce l’image de soi (je suis cool et branché) et l’appartenance au groupe (ouf, je ne suis pas isolé, j’ai le signe de reconnaissance de ma tribu).

Donner les signes du succès. Comment faire pour vous ?

1/ Recherchez la compagnie de ceux qui ont du succès.

• Vous faites une conférence ? Invitez des stars de votre domaine. Leur présence signifiera pour l’audience qu’ils vous valident, qu’ils vous considèrent comme faisant partie de la bande. Leur prestige et leur notoriété augmenteront les vôtres.

• Vous voulez être perçu comme vous le méritez ? Analysez leur façon de parler, leur attitude physique, imprégnez-vous de leur façon de penser. L’idée n’est pas de les « singer », mais de ressentir ce qu’ils ressentent pour en faire votre propre interprétation puis votre seconde nature.

« Ne t’habille pas en fonction du job que tu as mais en fonction de celui que tu veux avoir ! »

De plus, le contact de ceux qui font la différence vous élèvera car souvent ils aiment transmettre et aider ceux qui à leurs yeux le méritent.

• Vous voulez avoir plus d’opportunités ? Les côtoyer vous en offrira certainement, mais n’oubliez pas cette grande loi naturelle : l’équilibre. Soyez aussi une opportunité pour eux. Trouvez ce que vous pouvez leur apporter. Une connexion avec quelqu’un dont ils ont besoin ? L’accès à un sujet qui les intéresse ? La promotion de leur personne ou de leur business… A vous de trouver.

2/ Donnez des preuves sociales…Si vous en avez.

• Faites-vous recommander. Label, récompense, témoignages…Voilà qui valide votre valeur aux yeux de vos prospects. Les gens (et nous-mêmes) sont feignants. Ils veulent gagner du temps. Pour vous juger, ils s’en remettent à l’avis de ceux qui font autorité (amis, médias, spécialistes…). Une fois rassurés, ils courent pour ne pas rater l’occasion de faire partie de la « success story ».

• Racontez vos succès…Un publicitaire m’a dit : « dites du bien de vous, ce sera répété et on oubliera que ça vient de vous! » C’est fou ce que c’est vrai ! Essayez, ça marche très bien.

Dites aussi du bien de autres, cela rend heureux en plus de vous donner l’image de quelqu’un de serein (Il ne crains pas le talent des autres), et de talentueux (s’il reconnaît le talent des autres, il en a forcément). De plus, les gens autour de vous souhaiteront secrètement que vous disiez aussi du bien d’eux à vos futures rencontres.

• Ne minimisez pas votre mérite. On vous complimente ? Dites sobrement et sincèrement merci. Montrer le plaisir que cela vous donne d’être reconnu. Cela évite les soupçons de fausse modestie et montre votre assurance. Complimenter, c’est parfois tester. Une réaction triomphaliste et vous êtes foutu, une réaction gênée, vous êtes suspect.

MartinScorcese

La réaction parfaite ? 

    – Bravo, tu as fais un excellent travail !

    – Merci, cela a été un plaisir de participer à ce succès.

Comment donner les signes du succès d’un produit ?

C’est tellement évident que je vais juste vous rappeler ce que vous avez déjà vu mille fois.

  • Concert complet, nouvelle date le…
  • Succès (théâtre), prolongation…
  • Élu produit (voiture aussi) de l’année !
  • Déjà 1 million d’exemplaires vendus (de spectateurs pour les films)
  • Derniers exemplaires disponibles
  • Premier sur la relation client

Souvenons-nous : Ce ne sont pas les meilleurs qui réussissent le mieux (ils croient que cela suffit les pauvres). Ce sont les plus malins parce qu’ils ont essayé de comprendre comment ça marche et ont réussi à se rendre désirables !

Qui est le mieux payé ? Le chercheur qui envoie des fusées dans l’espace ou Brad Pitt parce qu’il nous fait vivre de belles histoires au cinéma ?