Déclenchez le désir mimétique…Maintenant

Il est une forme de désir qui affole et domine l’être raisonné que nous sommes.

Si vous savez mettre l’interrupteur de ce désir sur « ON », alors vous êtes irrésistible… Ou presque !

Mais quel est le déclencheur de cette bombe atomique du désir ? Irrationnel, urgent, primal et dévorant. La réponse trouve sa source dans notre inconscient collectif façonné par des siècles d’évolution de notre espèce.

Il s’agit du désir mimétique. On parle aussi de désir symétrique ou de neurones miroirs…

De qui s’agit-il ? Pour bien comprendre, souvenez-vous d’une observation que nous avons tous faite au moins une fois : deux enfants en bas âge ayant reçu chacun un cadeau ne pouvant réprimer leur envie de posséder celui de l’autre.

Cela provoque invariablement des cris et parfois des coups. Ce désir ardent est presque animal en ce sens qu’il ne repose sur aucun paramètre objectif ou rationnel.
Chacun veut posséder le cadeau de l’autre sans pour autant être disposé à céder le sien. La seule solution étant d’offrir rigoureusement la même chose aux deux.

Mais à y regarder de près, ces enfants ne désirent pas l’objet de l’autre. Il désirent le désir et la satisfaction de l’autre ! Son émotion !

Qu’en déduire ? Que pour déclencher le désir, il faut faire ressentir par les images et par les mots les émotions puissantes et enviables d’un tiers.
La publicité exploite à loisir ce levier. Elle associe l’utilisation du produit à l’émotion ressentie par le client comblé et exagérément démonstratif.

publicité Magnum angelina joly david breysse

Vous vendez de l’aspirine ?

Si votre agence vous propose un visuel de souffrance, elle associe votre produit à tout ce que fuit votre client !

Montrez plutôt un papa détendu et souriant au milieu d’un anniversaire de ses rejetons déchaînés sur fond d’appartement dévasté.
Quel migraineux ne rêverait pas de connaître la plénitude dans un moment aussi propice à la pire crise céphalée ?

Vous l’aurez compris, ce réflexe primitif que nous avons en présence du plaisir d’un autre humanoïde est très utile car puissant et finalement assez facile à mettre en œuvre.

Ne vous en privez pas en illustrant vos démonstrations de descriptions imagées. Faites appel à la mémoire sensorielle de votre interlocuteur dont le corps réagira spontanément sans les défenses cérébrales de nos cerveaux méfiants.

Décrivez-lui un poulet roti à la peau joliment dorée et croustillante, distillant l’odeur familière des déjeuners dominicaux de son enfance.

Vous l’avez vu ce poulet en lisant la phrase précédente ? Le souvenir de son odeur vous est revenue ? En fonction de l’heure ou vous lisez ce texte, vous avez peut-être eu l’eau à la bouche 😉

Vous savez maintenant comment faire monter le désir, mais si des explications supplémentaires vous intéressent, saisissez l’opportunité de la zone commentaires ci-dessous pour que je vous en dise plus.

Dites-moi comment vous allez utiliser cette ruse vieille comme le monde ou une de ses déclinaisons.